Okonomiyaki !

Spécialité du Japon

Voici une excellente découverte culinaire que nous avons faite au Japon, cuisine simple et bon marché : l’Okonomiyaki.

Photo de Jiquem

Qu’est ce que c’est ?

C’est une sorte d’omelette à base de choux chinois, de viande (porc, bœuf japonais) ou de fruits de mer (crevettes, poulpes), cuite sur une plaque chauffante devant vous. A Hiroshima, on y rajoute souvent des nouilles sautées. Le chef japonais spécialiste de l’Okonomiyaki se fait un plaisir de le confectionner sous vos yeux ébahis : il fait d’abord revenir les légumes sur la plaque en les éminçant avec dextérité, ajoute la préparation à bas d’œufs et la viande. L’omelette cuit ensuite sous cloche pendant une dizaine de minutes. Le temps pour vous d’apprécier l’authenticité des lieux au son des « clac clac clac » des spatules qui tapent sur les plaques chauffantes . Le chef ajoute en fin de cuisson, de la sauce Okonomi (sauce brune sucrée), de la mayonnaise, du gingembre confit et pour finir de vous surprendre de la bonite séchée qui sous l’effet de la chaleur donnera l’impression d’être encore vivante ! Vous le dégusterez tel quel, à même la plaque chauffante  non pas munis de baguettes mais d’une petite spatule. Et pour remercier le chef pour s’être tant régalés nous n’étions pas avare sur les : « Arigatô Gozaimasu » !

Où en manger au Japon ?

Qu’il soit préparé à Tokyo, à Kyoto, Osaka ou Hiroshima, l’Okonomiyaki est quelque peu différent, mais toujours le même goût et le même plaisir : convivialité, simplicité et accessibilité sont les clés communes de cette spécialité. C’est à Tokyo que nous avons goûté le premier dans un restaurant typique de la Monja Street avec David Michaud du célèbre blog LeJapon.fr lors d’un Tokyo Safari. A Myajima, nous avons fait la connaissance d’une professeur australienne et à Hiroshima, nous sommes montés dans le temple de l’Okonomiyaki sur plusieurs étages, derrière le Parco de Hiroshima. Finalement il n’y a qu’à Osaka où nous n’en avons pas mangé, et pourtant c’est aussi une des spécialités !

Le meilleur Okonomiyaki que nous ayons mangé c’est à Kyoto … Non loin de notre hôtel (Sakura Hôtel, à quelques blocs de la Kyoto Station), nous sommes rentrés dans un petit resto qui ne payait pas de mine et pourtant … nous avons passé un super moment en compagnie du chef des lieux (photo ci-dessus) et nous nous sommes régalés. Je crois qu’en ‘français’ le nom du restaurant est  Teppan Isakaya Chaban, à un bloc de la Kyoto Station : pour en savoir plus, j’ai recherché pour vous l’adresse exacte sur googlemaps, cliquez sur la photo !

Et bientôt je vous dirai où manger de l’Okonomiyaki à Paris …

Si cela vous a plu:

Be Sociable, Share!
Trackbacks Commentaires
  • pénélope dit :

    ça ressemble au préparation du papa de Lucile dans le dessin animé des années 80 : Lucile amour et rock ad roll !!
    hihi vive la référence !
    en tout qu’à ça donne envie de gouter
    bisous

  • Lili dit :

    Oishiiii!!
    Que de beaux et bons souvenirs que ces okonomiyaki!
    J’en ai mangé à Tokyo et à Kyoto…et j’adore!
    A Tokyo effectivement la Monja street à Tsukishima est le paradis de l’okonomiyaki XD ..Dur, dur de choisir un resto parmi la cinquantaine… au moins de restaurants qui en proposent !

    Ici à Nice, pas de resto avec okonomiyaki au menu :( hélas… mais lors d’un récent voyage à Londres pour assouvir mon manque de Japon je me suis précipitée chez Abeno vers Piccadily… aux crevettes pour moi… lard et fromage pour d’autres…

    J’ai acheté tout e qu’il fallait pour en faire à la maison.. mais pas encore essayé, c’est sûr qu’avec une poële c’est sûrement moins pratique qu’avec la plaque et le savoir-faire japonais

    Ah David et son blog génial.. je vais y chercher ma dose quotidienne de Japon…La prochaine fois j’espère bien faire un Tokyo Safari avec lui pour découvrir des coins dont il a le secret!!

    Merci pour ton sympathique article et itadakimasu ….

    • chocobea dit :

      Salut Lili !
      Merci pour ton long commentaire ! Quel plaisir de te lire !
      Moi aussi je voudrai essayer d’en faire chez moi, ça ne parait pas si compliqué, et même à la poêle ça doit être faisable.
      Je te conseille vraiment un Tokyo Safari avec David: il est super sympa et passionné. Il nous a concocté un Safari personnalisé, c’était top pour une découverte de la ville !
      A bientôt !

  • Lili: Vous devriez vraiment essayer de faire Okonomiyaki à la maison. Il vaudra mieux que vous vous attendez – il est très facile. Si vous êtes intéressé à en savoir plus sur Okonomiyaki et des recettes, voir http://okonomiyakiworld.com (en français http://is.gd/cRuRj) Bonne chance!

    • chocobea dit :

      Super !!! Merci pour l’adresse, je vais aller y faire un tour et je pourrai enfin réaliser l’Okonomiyaki chez moi !

    • Lili dit :

      Merci beaucoup pour ce site super…
      J’ai tous les ingrédients de base… reste plus qu’à me lancer!!!! et à acheter les spatules!!
      Promis… je vous dirai le résultat sans tricher XD

  • AE dit :

    C’est une belle découverte que cette recette…Si je voyage une fois au Japon, je ne manquerais pas d’en manger… c’est un pays intéressant de par sa culture et ses us. J’aime bcp ce genre d’alimentation. Merci encore pour ces infos. Bizz ++AE

    • chocobea dit :

      Effectivement , le Japon est un pays fascinant de par sa culture, ses contrastes, les traditions authentiques, et sa gastronomie !
      Si tu passes sur Paris, tu pourras en goûter, pour en savoir plus, RDV prochainement à la même adresse !

  • chieko dit :

    Hi, I am from Osaka where Okonomiyaki is
    its local soul food.

    I often cook it at home.
    I teach you some tips to cook good one.

    * must choose thin sliced pork, rathar fatty part.
    * must drain water from cabbage well.
    * never push it while cooking on the pan.
    * do not turn over many times.
    ( only once or twice )

    Hope you enjoy!

    • Rashid dit :

      YOU DARE SPEAK?!! Well I! yes I have anointed mleysf Grand Allower and Issuer And i will dispense my benevolent wisdom only after receiving guidance from my um, uh, appointed court, and of course consulting with departmental chiefs and advisors, not to mention considering all relevant input from the hapless minions for whom I live to serve hang on a sec, this is beginning to sound a lot like a job, ain’t it? Commitee hearings, banquets, functions, red tape, fundraisers, bureacrats, kissing babies HEY!! get back here smart ass .publish the idea you say? I can do that?

Réagissez