Gloria, vous connaissez ?

GLORIA …

  • Les plus cuisiniers me diront : du lait concentré évidemment ! Un indispensable pour de succulentes recettes de mousses, crèmes, cakes et j’en passe ! D’ailleurs j’en ai toujours une boite dans mon placard !
  • Les plus pieux ou musiciens me répondront en chantant le fameux Gloria de Vivaldi !
  • Les plus fins œnologues reconnaîtront ici le fameux Château Gloria – Saint Julien : un excellent choix d’ailleurs de Bordeaux Rouge. Nous avons dégusté l’année 2006 : succès et plaisir assuré, un grand vin qui exhale des parfums de prune torréfiée et de violette !
  • Et bien moi, je vous invite à aller visiter le blog de ma copine Gloriamax, celle qui tient la bouteille !!! Allez lui rendre visite ! Vous ne le regretterez pas, c’est varié, pétillant, humoristique, original : la recette assurée pour réussir un bon blog !

Le pain maison sans machine à pain …

C’est possible !

Depuis que j’ai rejoint la « blogosphère » je vois que beaucoup d’entre vous se sont mis au pain maison. Mais la plupart du temps il est question de la fameuse MAP, comprendre Machine A Pain … j’ai mis un peu de temps à décoder ;-)
Moi, je n’ai pas de « MAP » : c’est un investissement, je ne suis pas encore sûre que je l’utiliserai beaucoup et ça prend de la place dans ma petite cuisine ! En plus les pains, dans ces machines, ils ont tous la même forme, pas jolie jolie.
Par contre, mon super robot Magimix était livré avec un pétrin ! Parfait donc ! Je n’ai rien inventé pour ce pain, car j’étais un peu sceptique quant au résultat. J’ai donc suivi à la lettre la recette du carnet de recettes fourni avec mon robot.
La petite touche de fantaisie réside dans l’utilisation d’un moule à brioche et non à cake. C’est plus joli !

Je vous la laisse donc ici la recette qui marche pour réussir un petit pain pour 2 (200g de pain environ) :

  • 175g de farine
  • 12g de levure de boulanger (j’ai utilisé de la levure déshydratée, donc environ 4g)
  • 1/2 cc de sel
  • 1/4 cc de sucre
  • 90ml d’eau

Il suffit de mélanger la farine, le sel, le sucre et la levure dans la cuve de l’appareil. Faire tourner l’appareil et verser peu à peu l’eau jusqu’à ce qu’une boule se forme.
Ensuite j’ai laissé reposer 30 minutes dans la cuve. Après avoir redonné 4-5 pulsions, j’ai retiré la boule du robot que j’ai enduite de farine.
Je l’ai placée dans mon moule à brioche et je l’ai laissé reposer et gonfler 2 h à température ambiante avec un linge par dessus.

Il ne reste plus qu’à le cuire : 30 minutes à four préchauffé à 210°c. C’est prêt !

La bonne odeur du pain chaud à la maison avec un robot magique et à nous les bonnes tartines !

Et si on faisait cuire les radis roses ?

Pour un bœuf sauté aux radis roses !

Comme souvent, j’ai utilisé le restant de rosbif de week-end pour en faire un bœuf sauté au wok !
J’ai vu ma botte de radis roses dans mon frigo qui ne demandait qu’à être mangée. Les radis à la croque au sel ou dans une salade c’est bon, mais pourquoi ne pas innover en les utilisant dans un plat chaud ? J’ai donc expérimenté et le résultat est original et bon ! En fait, chauds, les radis perdent leur piquant parfois un peu trop prononcé et leur texture s’apparente à celle du navet. C’est vraiment très bon !
La viande et les radis sont marinés au préalable (pendant au moins 1h) pour qu’ils soient bien imprégnés de la sauce. Cela donne plus de goût.

(suite…)

Un muffin à la framboise … ?

OUI, mais un muffin léger !

J’ai découvert les muffins lors de mon premier voyage en Amérique. C’est à Montréal que j’ai gouté aux muffins aux bleuets encore meilleurs à mon goût que les muffins chocolat. Là bas, on en trouve plein de variétés dans les Coffee-Shops, alors quand on est en vacances et qu’on est gourmand, on essaie de tous les gouter … Seulement après, on regrette, car on ne pensait pas ramener comme souvenir un nouveau bourelet au bidon …
Bon, j’adore les muffins, alors je ne vais quand même pas m’en priver !

J’ai donc cuisiné des muffins LEGERS, moelleux et délicieux !!! Et oui, ce n’est pas incompatible ! Voyez plutôt ma recette !

Je me suis basée sur la recette du gâteau au yaourt, dont j’ai réalisée une version allégée. J’ai remplacé le pot d’huile par un second yaourt, le pot et demi de sucre par de l’édulcorant liquide et un peu de pâte de pistache et j’ai également utilisé de la farine complète.

Pour réaliser environ 18 muffins légers à la framboise, préparez :

  • 2 pots de yaourts nature
  • 3 oeufs
  • 3 pots de farine complète + 1 sachet de levure
  • 3 cuillères à café d’édulcorant liquide
  • 1 cuillère à café rase de pâte de pistache
  • environ 400g de framboises

Préchauffez votre four à 220°C.
Mélanger bien au fouet les yaourts et les oeufs, ajoutez l’édulcorant liquide et la pâte de pistache. Ajoutez la farine et la levure , en pluie en mélangeant bien pour que la pâte soit bien lisse.
Beurrez légèrement vos moules à muffins. Dans chaque moule, versez à mi-hauteur la préparation. Ajoutez environ 4 framboises dans chaque moule, recouvrez de pâte, et ajoutez une dernière framboise sur le dessus. Attention, il ne faut pas que les moules soient remplis à ras bord car les muffins vont gonfler à la cuisson !
Baissez la température du four à 200°C et faites cuire environ 25minutes en vérifiant la cuisson.

Ces petits muffins raviront tous les gourmands, succès assuré !

La vraie recette du Gâteau au Yaourt

Mon premier gâteau, celui avec qui tout a commencé !

Quand j’étais petite je voyais souvent ma maman faire ce gâteau, nature, au chocolat, aux pommes ou bien marbré, mon préféré !
Comme bien des enfants auprès de leurs parents, j’ai été l’assistante cuisinière à ses côtés ! Je versais les ingrédients, elle remuait (un peu dur pour mes petits biscottos), et surtout, à la fin , le moment tant attendu, j’avais le droit de ‘lécher’ les plats !
Enfin, petit à petit, j’ai réalisé le gâteau toute seule et ce fut mon premier pas dans la pâtisserie !

Je vous livre ici la recette de mon enfance, issue du cahier de recette de maman. Quand il cuit, il se dégage alors une bonne odeur de gâteau dans la maison et une fois prêt à déguster, vous en apprécierez son moelleux.

Le principe est simple : comme son nom l’indique, vous avez besoin en tout premier lieu, d’un yaourt nature et le pot vous servira pour le dosage des autres ingrédients.

(suite…)