Le Boeuf sauté au Wok, c’est facile et rapide !

Boeuf aux oignons

La question qui revient souvent le soir, qu’il est déjà tard et qu’en plus on n’a pas trop le temps de cuisiner : « Qu’est ce qu’on va bien pouvoir manger ce soir ?  » euh … bonne question !
D’abord, on fait l’inventaire du frigo… Oh, merveilleux, il reste du Rosbif d’hier ! Il est quelle heure ? 20h ?!! Mince, vite, je dois partir au sport dans 25 minutes ! Allez, je ne perds pas de temps, je prépare la marinade de bœuf. Merci le Magimix, qui coupe les oignons en moins de 2 on met tout avec les épices dans un plat. Le temps d’aller faire quelques tours de pistes, des séries d’abdos fessiers, et hop, la marinade sera parfaite !
De retour du sport, on ne perd pas de temps (il est déjà 22h !), on fait chauffer le Wok , les oignons, puis la marinade et on laisse mijoter le tout pendant 10 minutes à feu doux, juste le temps de passer sous la douche !
Ouf, ça y est , je peux m’asseoir, quel soirée marathon, mais quel réconfort de déguster un bon petit plat asiat ‘ comme je les aime !

(suite…)

Une bonne tarte à la rhubarbe

La rhubarbe, en toute simplicité.

Revenue de la ferme de mon oncle avec quelques tiges de rhubarbe, me voici partie à la recherche d’une recette de tarte à la rhubarbe. L’article de Perrine paru il y a quelque jours m’a tout de suite plu : je ne connais pas très bien la préparation de la rhubarbe alors que pour elle c’est toute son enfance ! Rien de mieux que de suivre une recette d’une experte en la matière !

Une bonne pâte à tarte fait maison et une crème goûteuse pour enlever l’acidité de la rhubarbe : Miam !!! Je me suis donc inspirée de sa recette avec quelques variantes ! La principale : ne trouvant pas de poudre d’amandes dans mes placards, je l’ai remplacé par de l’extrait d’amandes amères et un peu plus de farine.

(suite…)

Moins de 35 ans ? Offrez-vous un restaurant étoilé d’Alsace en formule Jeunes !

Testé et approuvé : L’Auberge de l’Ill à Illhaeusern en Formule Jeunes

Depuis déjà une dizaine d’années, les meilleures tables gastronomiques d’Alsace (faisant partie de l’association « Les Etoiles d’Alsace« ) proposent une Formule Jeunes (- de 35 ans) et une Formule Seniors (+ de 60 ans) pour faire découvrir ou re-découvrir la cuisine d’Alsace. La Formule Jeunes existe depuis 18 ans, et est valable entre le novembre et avril, alors pour cette année, dépêchez vous !!

Un week-end en Alsace nous a permi de profiter (encore une fois !!) de la Formule Jeunes. Encore un fois, oui, car nous avons renouvellé l’expérience que nous avions déjà testée et approuvée l’an dernier !

Tout simplement Divin !

Les 5 bonnes raisons de se faire plaisir :

Vite une recette d’un trop bon clafoutis aux cerises !

Le temps des cerises approche !

Un de mes desserts préférés est le clafoutis aux cerises. En ce moment, les cerisiers sont magnifiques et promettent une belle saison ce cerises ! Partout dans le monde, on fête les cerisiers en fleurs. Au Japon, c’est d’ailleurs une fête nationale ! Mais là bas, ils ne les plantent que pour les fleurs et donc pour le plaisir des yeux !

Chez moi, nous n’avons pas attendu les cerises 2009 pour se régaler d’un bon clafoutis, c’est le moment de faire de la place dans le congélateur et utiliser les cerises de l’an dernier pour déjà déguster un bon dessert.
Le clafoutis , je l’aime comme le fait ma maman : avec plein de cerises et avec plein de « meilleur » … Ah le « meilleur » … C’est la pâte du clafoutis, trop bonne avec une petite goutte de kirsch ! Mmmh !
Sans plus attendre, voici la recette indispensable de la saison à vous mettre sous le coude pour dans quelques semaines !!

Une pause bien méritée chez Jacques Genin

Après une bonne balade dans le Marais


L’arrivée du printemps c’est l’arrivée des fleurs aux balcons, des jours qui rallongent, des températures qui grimpent (doucement hein quand même, faut pas pousser Mémée dans les orties hein !), des pollens qui sortent et viennent vous embêter, des piques-niques qui s’annoncent, des envies de ballades ! Ballade, oui, mais après l’effort le réconfort !

Dimanche dernier, nous avions l’intention d’aller nous cultiver un peu à l’expo « Controverses » mais nous avons renoncé devant l’heure et demie d’attente … Comme le soleil de printemps était au rendez vous, nous avons finalement erré du quartier du Palais Royal jusqu’au Marais avec en tête un autre lieu où nous réfugier et nous réchauffer… Car si les lunettes de soleil étaient de sortie, on se serait quand même cru en plein hiver ! Brrrr ! Après une bonne heure de marche, nous avions bien mérité une petite pause gourmande et intéressée chez Jacques Genin.

Intéressée, pourquoi ? Parce que Jacques Genin est un chocolatier qui fait beaucoup parler de lui en ce moment. Il vient d’ouvrir un salon de thé – chocolaterie rue de Turenne, dans le Marais et j’étais curieuse de pénétrer dans son univers chocolaté ! Le cadre est très sympa, sobre et chic. Au rez de chaussée : un magnifique mur en de pierres de tailles, des poutres apparentes, un mobilier moderne avec présentoirs pour les chocolats, confiseries, et pâtisseries, environ huit tables, des fauteuils rouge cosy, une atmosphère calme … et des wc super chics (et oui, excusez moi, mais c’est important !!). Un escalier sur le côté de la salle permet aux serveurs d’accéder aux cuisines où Jacques Genin travaille. Nous avons même eu l’occasion de le croiser, il venait aider à débarrasser les tables. Ce célèbre chocolatier a travaillé une dizaine d’années dans l’ombre dans un atelier du 15ème arrondissement, fermé au public, où il œuvrait pour les chefs cuisiniers les plus grands (21 étoiles additionnées !).

Gourmande évidemment ! Afin de nous faire notre propre opinion, nous avons gouté un éclair au chocolat et un millefeuille au chocolat.

Déjà c’est beau, rien à dire. L’éclair au chocolat a un glaçage bien noir et brillant, le chou a l’air moelleux. Le Millefeuille est carré (et non rectangulaire comme à l’accoutumée), simplement décoré avec du sucre glace et du cacao en poudre et surtout il sent bon le beurre ! Mmmh !

A déguster, moi j’ai préféré l’éclair au chocolat que j’ai trouvée assez fort en chocolat, le chou bien moelleux effectivement et le glaçage a le gout du chocolat au caramel que faisait ma maman quand nous étions petites. Miam !

Le millefeuille était très bon, mais moins chocolaté. Comme je ne suis pas une fan des millefeuilles, je ne suis pas la mieux placée pour en parler, en plus c’est pas très facile à manger.
Moi en tout cas, après mon éclair j’avais juste envie d’en manger un deuxième … mais Aïe Aïe Aïe, vu le prix, je n’ai pas joué à la gourmande incontrôlable ! Il faut quand même compter 6,50 € pour un éclair au chocolat !

Si vous êtes en balade rue de Turenne, il y a plein de bonnes raison de vous arrêtez chez Jacques Genin ! Par curiosité pour sa très belle boutique qui sent bon le chocolat, pour le plaisir des yeux en découvrant le design sobre et chic du salon de thé, par gourmandise pour gouter une bonne pâtisserie sur place, pour faire plaisir et acheter un coffret dégustation de ses fameuses ganaches et caramels ! Une pause gourmande, ça ne se refuse pas !